Mon amour pour l’univers d’Harry Potter n’est plus un secret pour personne (je pense d’ailleurs vous écrire un article à ce sujet). J’ai grandi avec le sorcier. Il fait parti intégrante de ma vie. Alors quand JK a annoncé qu’elle replongeait dans son univers avec une nouvelle série de film, j’ai sauté de joie, littéralement. 3 jours après la sortie du premier volet des Animaux Fantastiques, j’étais dans mon siège rouge, prête à retrouver cet univers magique.

les animaux fantastiquesSynopsis

New York, 1926. Le monde des sorciers est en grand danger. Une force mystérieuse sème le chaos dans les rues de la ville : la communauté des sorciers risque désormais d’être à la merci des Fidèles de Salem, groupuscule fanatique des Non-Maj’ (version américaine du “Moldu”) déterminé à les anéantir. Quant au redoutable sorcier Gellert Grindelwald, après avoir fait des ravages en Europe, il a disparu… et demeure introuvable.

Ignorant tout de ce conflit qui couve, Norbert Dragonneau débarque à New York au terme d’un périple à travers le monde : il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques dont certaines sont dissimulées dans les recoins magiques de sa sacoche en cuir – en apparence – banale. Mais quand Jacob Kowalski, Non-Maj’ qui ne se doute de rien, libère accidentellement quelques créatures dans les rues de la ville, la catastrophe est imminente. Il s’agit d’une violation manifeste du Code International du Secret Magique dont se saisit l’ancienne Auror Tina Goldstein pour récupérer son poste d’enquêtrice. Et la situation s’aggrave encore lorsque Percival Graves, énigmatique directeur de la Sécurité du MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique), se met à soupçonner Norbert… et Tina.

Norbert, Tina et sa sœur Queenie, accompagnés de leur nouvel ami Non-Maj’ Jacob, unissent leurs forces pour retrouver les créatures disséminées dans la nature avant qu’il ne leur arrive malheur. Mais nos quatre héros involontaires, dorénavant considérés comme fugitifs, doivent surmonter des obstacles bien plus importants qu’ils n’ont jamais imaginé. Car ils s’apprêtent à affronter des forces des ténèbres qui risquent bien de déclencher une guerre entre les Non-Maj’ et le monde des sorciers. (allociné)

Des nouveaux personnages à aimer

Dès le départ aucun doute n’est permis. Nous sommes toujours dans l’univers d’Harry Potter. Le film s’ouvre avec le même thème musical ce qui a suffit à me faire verser une larme. Oui, je suis un peu émotive.

Le long métrage commence sur Norbert (mais pourquoi ne pas avoir gardé Newt, c’était tellement mieux !) et sa valise grouillante d’animaux fantastiques. On rentre dans le vif du sujet directement. Norbert est un personnage fabuleux. Je suis tombée sous son charme dès les premières minutes. Eddie Redmayne est le choix parfait pour ce personnage. Il est le lien entre le monde magique anglais, que l’on connait bien, et le monde magique américain que l’on doit découvrir. Comme nous, il ne connait rien aux coutumes des sorciers américains. Comme nous, il continue d’appeler les non sorciers, les moldus. Le spectateur peut totalement s’identifier à Norbert, ce qui le rend encore plus attachant.

Très rapidement il fait la rencontre des 3 autres protagonistes. Jacob est moldu, ne connait rien à la magie mais semble fasciné par les créatures de Norbert. J’ai adoré ce personnage, qui apporte de l’humour et de la fraicheur au film. Il est le regard neuf et innocent, qui ne voit que la beauté du monde magique. Son duo avec Norbert est génial, ils se complètent à la perfection. Tina est une ancienne auror. C’est sans doute le personnage avec lequel j’ai le moins accroché au départ. On n’arrive pas réellement à la cerner, à la connaître. Et même à la fin du film, j’ai l’impression de ne rien savoir d’elle, de son caractère, de son passé. Je me suis plus attachée à sa soeur, Queenie. C’est une sorcière spéciale, un légimencienne (elle lit dans les pensées). Au premier regard, elle peut sembler superficielle mais c’est tout le contraire. Elle est tendre et loyale. Elle est le personnage piquant du film. Son pouvoir est un atout considérable et j’espère qu’elle aura l’occasion de le démontrer dans les prochains volets.

Croyance est un personnage énigmatique, renfermé sur lui même. On ne le comprend vraiment qu’à la fin du film (et je m’arrête là pour ne pas vous spoiler). Ezra Miller est totalement génial dans ce rôle. En voyant la première bande-annonce il y a des mois, j’étais surprise de voir Colin Farrell au casting. Pourtant il tient le rôle du méchant Percival à la perfection. Dès le début du film on comprend qu’il n’est pas net, qu’il cache quelque chose. Alors la fin ne m’a pas plus surprise que cela. Je m’y attendais un peu.

Les Animaux Fantastiques regorge de personnages haut en couleur. Nous avions le trio d’or, maintenant nous avons un quatuor et j’ai tellement hâte de les retrouver.

les animaux fantastiquesUn nouvel univers à découvrir

Cette nouvelle saga apporte un nouvel univers à découvrir. Norbert est un amoureux des animaux fantastiques. Un peu comme Hagrid des années après lui, il veille sur ces bestioles, les soigne, apprend à les connaître. J’ai adoré découvrir tous ces animaux. Botruc est sans doute mon préféré, il est vraiment trop adorable. Il a une relation avec Norbert qui éclipse toutes les autres. Le Niffleur, bien qu’un peu pic-pocket sur les bords, est également adorable. Il y a des dizaines d’animaux à découvrir et les effets spéciaux sont vraiment bien réalisés. Heureusement, sinon cela aurait pu gâcher le film très rapidement.

L’univers magique américain est très différent du monde magique anglais que l’on connait. J’ai eu un peu de mal à m’y faire, je l’avoue. Je crois que je n’ai pas encore compris tous les rouages de l’organisation. Ils n’ont pas un Ministre mais un Président, par exemple. Bien sur le film était centré sur les animaux mais j’aurais adoré en savoir plus sur ce nouveau monde magique. J’espère qu’on en apprendra plus avec les 4 prochains films.

Une seule déception

J’étais plus que conquise par ce premier opus de cette nouvelle saga. Pourtant une chose me chiffonne : les combats de baguette. Je les ai trouvé horriblement mal fait. Presque aucun personnage ne prononce les sorts qu’il fait, les mouvements de baguette sont un peu incohérent. A cause de cela, j’ai trouvé les scènes de bataille brouillon, pas clean du tout. C’est vraiment dommage parce que le maniement de la baguette est quelque chose de très important pour un sorcier et dans le monde d’Harry Potter. Hermione aurait été folle si elles les avaient vu faire. J’espère vraiment qu’ils feront des efforts dans le prochain car ça m’a vraiment dérangé et je n’ai pas réussi à apprécier les scènes de bataille. C’est quand même dommage, surtout avec ce qui s’annonce pour la suite. Si ce problème n’est pas réglé, ça risque d’être assez horrible à regarder.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Je vous embrasse mes étoiles <3.