[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=2Twi7P5_0DA&feature=youtu.be]

Comme je vous le disais dimanche, je me suis rendue au concert d’Indochine avec mes parents. Ma maman est fan du groupe depuis de longue années et elle m’a un peu transmis le virus. Même si je ne passe pas mes journées à écouter leurs chansons, je sais que j’apprécie toujours leurs concerts. Dimanche c’était la troisième fois et c’était toujours aussi bon. J’ai dansé, sauté, hurlé, chanté pendant deux heures et demi. En sortant j’étais épuisée, vidée mais qu’est ce que ça fait du bien ! Le seul bémol (et ce n’est pas un petit) : le public. En arrivant, j’étais surprise du public. Pas du tout le même que d’habitude et cela c’est terriblement sentit. Aucune (ou très peu plutôt) d’ambiance. Nicola a eu beaucoup de mal à faire bouger la foule et ça m’a fait de la peine. Les 6 premiers rangs de la fosse (surtout composés de fan) étaient énergiques c’est tout. Le reste de la fosse bougeait à peine et les gradins n’en parlons pas. Il n’y avait que maman, une jeune fille et moi qui étions debout durant tout le spectacle et qui bougions. Le public n’a même pas était capable de chanter J’ai demandé à lune. Lors de deux concerts précédents auxquels j’ai assisté, Nico n’a pas chanté une phrase de cette chanson, c’est le public qui le faisait. Dimanche ça était dur de faire chanter deux phrases au public et ça m’a franchement fait de la peine. Le coté positif de cette foule endormi c’est que Nico ne pouvait pas nous louper avec maman. Du coup, durant le concert on a eu le droit à plusieurs coucou et lorsqu’il est passé dans la fosse, près de nos gradins, il a levé la tête vers nous, pour nous remercier.

Je le revois le 25 Avril, en compagnie de Skip The Use, Puggy et Justice pour le Virgin Radio Live et j’espère que l’ambiance sera au rendez-vous. (j’en doute pas, nous les nantais, on sait mettre l’ambiance en concert).

1364739206805

Photo de famille, durant l’attente, retweeter par le compte officiel d’Indochine et par Nicola Sirkis lui-même.