giphyfuturamaJ’ai toujours été quelqu’un d’optimiste. Je cherche toujours le côté positif dans chaque chose. L’obscurité me fait peur. La négativité est pour moi un frein. On pourrait dire que je suis utopiste. Depuis ma plus tendre enfance je suis persuadée qu’il est possible de faire de ce monde un endroit où chacun se sent bien. Où chacun est libre. Où chacun respecte son prochain. Où les femmes et les hommes ont les mêmes droits. Où un individu n’est plus catégorisé par sa couleur de peau ou son orientation sexuel. Et là je vous entend me dire, comme à chaque fois “mais Clémentine, ce n’est pas le monde des bisounours !”. Je le sais. Je n’ai pas encore rencontré beaucoup de personnes qui pense qu’un tel monde est possible. C’est peut-être trop tôt. L’humain n’est pas prêt. Il ne le sera peut-être jamais.

Et les résultats de l’élection présidentielle américaine le confirme. Trump vient de prendre la tête du pays le plus puissant du monde. Trump, cet individu abject qui ne souhaite qu’une chose : diviser l’Amérique. Pour lui, toute personne non blanche et non masculine, est inférieure. Un beau patriarcat blanc, raciste, macho. Bien sur, s’il a été élu, c’est que certains se sont retrouvés dans ses paroles. Et je crois que c’est ce qui me fait le plus peur. S’il était le seul aussi fermé, aussi auto-centré sur son nombril, le monde ne courrait pas à sa perte. Mais il n’est pas seul. L’homme est par nature égoïste et suffisant. L’homme n’est pas prêt à vivre à égalité avec ces autres compatriotes. L’homme a cette vilaine envie, ce besoin viscéral d’être le meilleur.

Nous voulons tous être meilleur. Seulement, pour certains, être meilleur signifie que d’autres sont nuls et ne méritent pas les mêmes droits. Et si, au lieu de vouloir être LE meilleur, l’homme essayait d’abord d’être simplement meilleur. Protéger la planète, respecter les autres, aider ceux qui en ont besoin. Si chacun fait sa part, aussi petite soit-elle, le monde sera un meilleur endroit. J’y crois sincèrement. Et même si je ne verrais sans doute jamais mon rêve se réaliser, je ne cesserais jamais de lutter pour faire de notre Terre, un endroit de paix et d’harmonie, comme elle mérite de l’être.

Aujourd’hui les américains ont fait un choix qui va impacter le monde. Ils ont oubliés les leçons du passé. C’est notre devoir de faire en sorte que cela n’arrive plus. C’est à notre génération, et aux prochaines, de faire un monde dont on sera fier. Un monde uni et libre. Il n’est pas trop tard. La planète était là avant nous. Elle sera là après nous. Essayons de ne pas gâcher notre passage sur sa surface avec de la haine.

L’homme, la seule espèce dotée de raison, qui ne sait pas vivre en communauté. Si les autres êtres vivants nous voyaient, nous comprenaient, je pense qu’ils rigoleraient bien.

Ce matin, je me suis réveillée avec le nausée. Ce soir, j’en tirais une leçon : ne jamais cesser de se battre pour faire de ce monde un meilleur endroit, pour nous tous (et non pour une petite communauté d’homme blanc).

Un jour, on y arrivera. J’y crois.

Je vous embrasse mes étoiles <3.