giphycookieIl y a quelques jours, je suis allée faire mon contrôle annuel chez ma gynéco. Jusqu’à là rien de bien grave me direz-vous. Elle m’examine, tout va pour le mieux. Parfait. Puis vient le moment que l’on adore toutes : le passage sur la balance. Avant de grimper je le savais, j’ai pris quelques kilos depuis l’année dernière, je le vois, je ne suis pas aveugle (malgré ma vue toute pourrie). Le couperet tombe : 60kg, 4kg de plus en un an. Je crois bien que le cœur de ma gynécologue a loupé un battement. 60kg pour 1m60, c’est presque du surpoids ça ! Et là c’est moi qui suis restée sonnée. Pardon ? Avant de passer votre porte je me sentais bien dans mon corps, malgré mes poignées d’amour. Ne cherchez pas à me faire culpabiliser de vivre !

Aussitôt les remarques : vous mangez correctement, vous ne grignotez pas, vous ne buvez pas de boissons sucrés, vous faites du sport ? Je mange normalement, des salades, des fruits, des légumes et des hamburgers. Et oui, j’adore ça, j’aime la vie, je vais pas me priver de manger ce que j’aime ! Je grignote de temps en temps, mais c’est vraiment rare. Je bois du coca (oui du vrai, pas du light bourré d’aspartame cancérigène), peut-être un peu trop mais j’essaye de me calmer. Non je ne suis pas inscrite en salle de sport, je déteste ça, je ne vais pas payer pour ça. Je marche beaucoup, je fais du skate de temps en temps et je pense sérieusement à ressortir mon vélo (qui moisit dans mon garage depuis des années, oupsie). Mais au pire, si tu t’occupais de tes fesses ? (et là je m’adresse à tous le monde, pas seulement à ma gynéco).

Mon corps c’est mon corps ! Le tien, c’est le tien, tu en fais bien ce que tu veux alors laisse-moi gérer le mien comme je le veux ! Que tu fasses un 34 ou un 48, tant que tu n’es pas malade, c’est le principal. Si ton poids joue sur ta santé alors oui, ça devient dangereux et il faut faire attention. Pour le reste, vis ta vie. Profite de l’instant présent sans toujours compter les calories que tu manges !

Je fais 60kg et je le vis bien. La tête paniquée de ma gynéco (qui veut qu’on regarde ma thyroïde, parce qu’on sait jamais c’est pas normal cette prise de poids) ne me fera pas changer de mode de vie. Je ne commencerais pas le sport intensif demain, je commanderais peut-être un Big Fernand ce week-end. Je vis, c’est ça le plus important. Comme m’a très joliment dit une amie sur twitter “un chiffre sur la balance ne définit pas qui tu es”. Je ne suis pas qu’un corps. Je suis un cerveau, une âme, un être humain. Et que je fasse 40 ou 80kg, je serais toujours la même Clémentine.

Vivez, vous aurez le temps de vous inquiéter bien assez tôt.

gif food

Je vous embrasse mes étoiles <3.