Gaël Faure. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais retenez le. Il va faire parler de lui dans les semaines/mois à venir, vous pouvez en être sur.

francofolies-gael-faure-12gaelfaure.com)

Qui est ce jeune et talentueux garçon ? Demi-finaliste de la nouvelle star en 2006, il a quitté le devant de la scène de longues années pour ce concentrer sur lui et sa musique. Grand bien lui a pris. Aujourd’hui, pour le plus grand bonheur de nos oreilles en mal de bonne chanson française, il nous livre un album riche en sonorité folk : De Silences en Bascules.

Albumpromo

“Elle vient du cœur ma demande. Je pars toute à l’heure aimerais-tu en être ?”

Son album nous entraine dans un voyage étonnant, des châteaux de sable jusqu’en Sibérie, en passant par l’Islande. Une ballade tout en douceur, bercée par la puissance et la beauté de sa voix.

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=9OR_GuYo2AM]

Gaël Faure compose cet album en compagnie de grands auteurs comme Tété ou Ben Ricour. Le nombre important de paroliers aurait pu créer un déséquilibre dans l’album. Ce n’est pas le cas. Les onze titres que nous propose l’ardéchois sont cohérents et marchent parfaitement bien ensemble. Ils s’enchainent avec une facilité déconcertante. Les sons rythmés et festifs (Comme Si, A la Tienne) précèdent des sons plus mélancoliques (On dirait l’Islande, Un Peu).

Cet album lui ressemble beaucoup. Il nous livre ici, une véritable facette de sa personnalité d’artiste. Ce disque définis l’univers dans lequel Gaël évolue. Cet univers dans lequel il nous fait voyager. Et on est pas déçu du voyage.

Prochain arrêt : les concerts. Vous pouvez le rejoindre le 11 Mars au Café de la Danse à Paris. Pour le reste des dates c’est ici. (personnellement, je serais au Chabada jeudi prochain).

Bisous les petits loups <3